vendredi 29 avril 2016

1958

« Je lis sur Internet la liste des attentats (contre Soustelle, une passante tuée, trois blessés) – des sabotages de voies ferrées, mitraillages de cafés et de commissariats, incendies d'usines (Simca à Poissy, Pechiney à Grenoble) et de raffineries (Notre-Dame-de-Gravenchon-Marseille) qui ont eu lieu quasiment tous les jours de la fin août (quinze attentats le 25) à la fin septembre 1958. La plupart rapportés dans les journaux (Le Monde, Le Figaro, L'Humanité, Combat), pas à la télévision, semble-t-il. Ces actes sont perpétrés par le FLN qui a porté le conflit en métropole. En réaction, le 27 août : “Michel Debré instaure le couvre-feu pour les Nord-Africains.” Le 28 août : “Rafle dans les milieux musulmans de Paris : 3000 hommes regroupés au vélodrome d'hiver pour y être interrogés.” »

Annie Ernaux, Mémoire de fille (Gallimard, 2016, p. 69)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

(n.b. : Il semblerait que le formulaire de commentaires dysfonctionne sous Safari, mais s'entende encore très bien avec Firefox et Chrome.)