samedi 20 décembre 2008

bercail

"C'est mon armoire qui rêve", commente machinalement ma mère après que le bois a craqué.

Back home.

4 commentaires:

  1. (@ Chondre : j'ai du mal à décider si c'est toi qui t'amuses de ma collection de mères, si tu croyais vraiment que je parlais de ma CYBERmère, ou, mieux, si, par un puissant effet de fiction, tu as vraiment fini par croire que Samantdi m'avait enfanté... Mais je ne serais pas étonné que ça devienne dur à suivre, toute cette généalogie ! ;)

    RépondreSupprimer
  2. Votre phrase de 16 mots, sauf erreur de ma part, résonne beaucoup dans la blancheur de la page...

    RépondreSupprimer

(n.b. : Il semblerait que le formulaire de commentaires dysfonctionne sous Safari, mais s'entende encore très bien avec Firefox et Chrome.)